Trading contrarien gagnant: est-ce possible? Partie II

September 11, 2017

Situation de marché

 

La psychologie du marché pousse les prix à sens unique. Les cours semblent capables de s’envoler (vagues haussières) ou de s’effondrer (vagues baissières) sans aucune autre possibilité. Aucune autre alternative ne semble possible. Le marché déplooie un mouvement qui semble inéluctable, personne n'ose se mettre en face le marché.

Le trader expérimenté pourra reconnaître ces vagues finales tout simplement grâce à son expérience. Il a vécu ce type de scénarios à de multiples reprises. 

Le débutant après avoir hésité à suivre le mouvement finira par se jeter dedans, soulagé, enfin heureux de se mêler à la cohue des autres investisseurs ou traders. La théorie de Dow nous en apprend beaucoup à ce sujet. D'autres débutants, qui ont eu raison trop tôt (hum... sur les marchés, nous n'avons jamais raison trop tôt, soit nous avons tort, dans le bon timing, soit nous avons tort) vont lâcher leurs positions, n'en pouvant plus de supporter des pertes qui s'accumulent. Eux aussi rejoignent le mouvement en coupant leurs positions.

 

 

Pour les traders patients, débutants, il existe pourtant une méthode pour reconnaître, pour anticiper, les retournements de marché. Nous avons élaboré avec la méthode GTAS une grille de critères de retournement. Et au fur et à mesure qu'apparaissent les différents critères, nous cochons simplement les différents éléments, plutôt que de nous laisser porter par nos émotions, par les émotions des autres traders, et par la furie d'un marché irrationnel.

 

Timing

 

Le timing sera donné par nos indicateurs GTAS en fonction de notre agressivité: BSI, FIBTDI ou S-Trend seront de précieux atouts. Là aussi, pas de sentiments, pas d'émotions, juste une application rigoureuse d'une méthode de trading et d'investissement.

 

Les objectifs

 

Face à un retournement de marché, il convient de faire une analyse multi-unité de temps afin de voir (ou d'essayer de voir, restons modeste) si le retournement attendu concerne une vague ou un cycle, et sur quel degré.

Selon la réponse que nous apporterons, les implications seront différentes. On ne joue pas un retracement comme un retournement. Bien évidemment.

 

Les erreurs classiques

 

Avec ce système de trading, beaucoup de traders deviennent souvent des contrariens … contrariés. En effet, ils hésitent rarement à contrer le marché pour peu que le mouvement en cours leur apparaisse excessif. C'est une erreur bien évidemment.

Le système Mean Reversal consiste à jouer un retour à la moyenne (comme son nom l'indique, après un excès) ou à jouer un changement de cycle.

 

Encore une fois, un trader ne peut jouer un retournement ou une correction si, et uniquement si, des signaux objectifs et quantifiables apparaissent. En aucun cas, le but est de stopper une tendance en plein développement. Là aussi nos critères GTAS doivent être cochés, les uns après les autres.

Se présenter face un train lancé à pleine allure, même avec la meilleure volonté du monde, n’est pas une bonne idée. Du moins lorsque l’on souhaite rester en vie. Repérer un train qui, déjà lancé à pleine allure, tente de battre un record de vitesse, est tout à fait différent.

 

« Le FCE est trop monté, je le vends », « le BUND a trop baissé, je l’achète ». Jamais et à aucun moment un actif financier ne reflète pas son cours. Le prix indiqué est le prix. Le marché a toujours raison. Le prix du marché est celui dépendant de l'offre et de la demande. Vouloir raisonner le marché, et vouloir avoir raison contre le marché, sont deux attitudes prohibés.

 

Vous ne devez jamais avoir un regard personnel sur ce qui se déroule devant vos yeux. Après plus de vingt ans sur les marchés, je n’ai aucun avis sur la valeur d’un titre, d'un contrat future ou d'un CFD. Je peux avoir une idée de ce qu’il est susceptible de faire sur la prochaine unité de temps, en me basant sur les éléments objectifs, concrets, tangibles. Mais je ne pense pas. J'agis.

 

Et si je décide d’agir en ouvrant une position, je le fais en maîtrisant mon risque. C'est devenu une routine. Une routine incontournable.

 

« Puisque le marché est trop cher, je ne pose pas de stops, ils sont capables de venir me chercher ». En dehors de l’anthropomorphisme accolé au marché et que je me garderai bien de juger, ce genre de comportement est suicidaire. La phrase « s’ils sont aussi fous que ça » sonne plutôt comme une sentence. Le stop est INDISPENSABLE. Ce n’est pas parce que l’on contre un marché que l’on ne pose pas de stops.

En aucun cas.

Au contraire.

Et comme toujours.