Le Timing

En trading, il existe de multiples débats et autant d'écoles de pensées. Chez E-Winvest, avec la méthode GTAS, on ne prétendra jamais détenir la Vérité!
Nous abordons les marchés avec humilité, mais avec beaucoup de rigueur, de travail et d'études pratiques pour nos opérations quotidiennes sur les marchés.
 
L’un des sujets de débat favori est de déterminer si la différence entre les bons traders et les autres se fait sur l’ouverture de position, sur la gestion ou sur la sortie. Chaque trader détient sa petite parcelle de vérité. Respecter les autres et leurs idées est, comme je vous le disais plus haut, une preuve d’humilité et d’écoute. Et un trader performant est humble et attentif.
 
Je me souviens d'un débat, dans une conférence avec d'autres traders. Nous étions une dizaine face au public. Et le débat portait sur l'importance du timing. J'étais à peu près le seul à affirmer que le timing était crucial. Mais plus que de vérité, essayons de réfléchir à l'importance du timing plutôt qu'à savoir qui avait tort ou raison.
 

La vérité se situe ailleurs mais surtout dans la nuance.

 

La sortie d'un trade est une étape importante. C’est exact. De bonnes règles de sorties permettent d’améliorer les performances du trader et de soigner les ratios financiers. Mais, une affirmation qui ne souffrira d’aucune contestation peut être avancée : avant de clôturer une position, un trader doit en avoir ouvert une.

Et personnellement, j'ai toujours préféré soigner les entrées que les sorties. Je travaille les sorties de manière quasi mécanique pour une large part, et de manière discrétionnaire, pour une part déterminée à l'avance, et dépendant de la stratégie choisie. Mais dans tous les cas, je suis beaucoup plus souple pour les sorties que pour les entrées.

L'idée sous-jacente est évidente: pour s'éviter bon nombre de maux de têtes et de biais émotionnels, il faut essayer de structurer notre plan de trading avant l'entrée, et pas après l'entrée.

 

L’entrée est pour moi un facteur clé de la réussite.

Pourtant, l’entrée est souvent négligée par les traders sous prétexte de bonne gestion de leur capital ou de phrases comme « laisser courir les profits ».

Les fluctuations de marché sont aléatoires. Mais les configurations de marché ne présentent pas toutes les mêmes potentialités de réussite. Se concentrer sur les entrées présentant les meilleurs ratios risk/reward et les meilleurs taux de trades gagnants est la marque des traders performants.

J'en suis certain. Mais ce n'est que mon avis, encore une fois.

 

Si vous réussissez votre entrée, le reste est anecdotique. Réussissez méthodiquement vos entrées et vous verrez vos résultats progresser.

 

Se concentrer sur quelques configurations et sur quelques stratégies est essentiel.

Un trader spécialisé sur quelques entrées qu’il maîtrise est un trader gagnant. Son taux de réussite augmente. Ensuite, gérer le risque, gérer la sortie devient beaucoup plus simple.

Un trader qui va rentrer systématiquement de la même manière (avec le BSI?) va se forger une solide confiance en lui. Et la confiance est déterminante dans votre réussite. Celui qui va errer d'entrées aléatoires en entrées émotionnelles ne pourra jamais acquérir la confiance nécessaire pour tenir sur les marchés au quotidien.

 

Mais réussir ses entrées est exigeant : il faut savoir être patient, développer une concentration parfaite, savoir passer du mode "off" (en attente) au mode "on" (en action) rapidement. Il faut soigner sa réactivité. Et puis surtout, évidemment, il faudra savoir être discipliné.

 

La discipline est indispensable pour respecter tous les critères requis pour valider l'entrée. De là à croire que l'on néglige l'entrée parce que l'on est indiscipliné, et que l'on compte se sauver en moyennant (par exemple).

 

Et oui, mal rentrer, c'est ouvrir la porte à plusieurs erreurs. Des erreurs classiques qui vont se cumuler, s'entremêler, typiquement: moyenner, oublier son stop et stresser.

En rentrant sans critères bien précis, on pourra moyenner facilement.

En rentrant mal, on pourra aussi oublier son stop. Où le mettre si l'on n'a une bonne entrée. Où placer son invalidation?

Enfin, en rentrant mal, et avec un peu de métier, on saura vite que l'on a commis une erreur. On doutera alors et on stressera. Et le stress, le doute, est rarement un conseiller avisé.

 

Vous voulez vous éviter tous ces ennuis: soigner votre timing! 

 

Si vous me croyez pas, ce n'est pas grave, mais écoutez ce que nous raconte Martin Pring.

 

Most of us sit in front of the computer screen with a strong desire to start trading. This does not mean that we should do so right away. It is important to make sure that the opportunity offers high probability to profit. (1)

 

                 Technician’s guide to day & swing trading - Martin Pring 

 

 

Réussir l’entrée permet d’avoir un placement de stop adéquat. La gestion et la sortie du trade n’en deviennent que plus aisées. Pour cela le trader doit se montrer patient, attentif et réactif.

Développer des stratégies, comme les stratégies GTAS, qui adaptent plusieurs niveaux de gestion du risque en fonction de la probabilité de réussite du trade et de sa performance envisagée doit devenir une routine pour vous.

 

Bernard Prats-Desclaux pour E-Winvest

 

 

 

 

[1] La plupart d’entre nous s’assoient face à leurs écrans avec le désir profond de trader. Cela ne signifie pas que nous devrions le faire. Il est important de s’assurer que l’opportunité du trade offre une forte probabilité de gain.