Trading: Le Stop Loss | E-WINVEST

April 25, 2019

En bourse, placer un stop après l'ouverture d'une position peut poser problème à certains traders. Placer un stop, c'est psychologiquement accepter la perte éventuelle. Et ça beaucoup de traders rechignent à franchir ce pas. Pourtant la gestion du risque, le Money Management, est consubstantiel à la réussite en bourse. Gagner en bourse sans une gestion du risque, pensée et organisée, ne pourra qu'être éphémère.

 

En coaching, notre travail consiste parfois à faire accepter le stop loss par les traders et les investisseurs. Ce n'est pas toujours simple. Et pourtant...

 

La hantise des traders qui ne placent pas leur stop loss est souvent ce sentiment profond que le marché va venir les chercher. Ils vivent le stop comme une contrainte, un corset qui les étouffe dans leur habit de trader.

 

Pourtant, un trader doit comprendre que placer un stop est un acte aussi naturel que l’ouverture de position, un acte lié, un acte qui peut être mécanisé avec des ordres OCO (One Cancel the Other).

 

La gestion de son capital, la gestion de notre capital de trader, et surtout sa préservation dépendent, sur la durée, du choix de placer ou pas notre stop loss. Une contrainte de court terme est une assurance de long terme. Il faut l'accepter, il faut le comprendre.

 

Parfois le stop n’est pas touché à 1 point près. Parfois le stop est touché pour 1 point. C'est agaçant. Oui, mais c'est ça aussi le trading. Vouloir tricher avec la réalité n'est jamais une option pour celui qui prétend devenir trader.

 

Je pourrai vous dire que je n’ai jamais ressenti ce sentiment de profonde injustice de voir une de mes positions stoppée, juste avant que le marché ne se retourne. Je n’aime pas mentir. Je l’ai ressenti. Puis j’ai appris à maîtriser ce sentiment. A comprendre que c’était comme ça. Est-ce que ça me rend joyeux ? Sûrement pas !  Est-ce que ça me rend malheureux ? Non plus. C’est le trading. C’est ainsi. Mieux vaut l’accepter le plus tôt possible pour s'assurer de longues années sur les marchés financiers.

 

Logiquement, vous devriez avoir à peu près autant de stops frôlés de 1 point qu’enfoncés de 1 point. Le problème vient de notre perception. Notre pessimisme naturel ou notre optimisme sans failles influe sur notre capacité à lire ce qui n'est qu'un "fait de jeu". Certains sont plus sensibles aux événements heureux qu’aux événements malheureux, la finance comportementale à démontré les biais de comportement.

Notre mémoire et notre psychologie de trader se trouvera influencée, positivement ouo négativement, par un élément statistiquement équilibré, neutre. Inutile donc de s'énerver.

 

Le problème serait différent si vous vous rendiez compte, après étude de vos fiches de trades, que le marché vous stoppe pour un tick ou deux sur 80% de vos trades.

Il faudra alors résoudre cette problématique qui n'est plus un "fait de jeu", mais bien une faiblesse structurelle de votre stratégie globale de trading.

 

Placer ses stops ne se fait pas au petit bonheur la chance. Comme beaucoup d'actions en trading, il y a un travail de recherche préalable à effectuer, du back-testing, précis et rigoureux, qui vous donnera le meilleur compromis pour le placement de votre stop en fonction de différents élements techniques: style de trading, taille de position, choix de la stratégie, environnement global, volatilité du marché...

 

Des éléments concrets, tangibles, bien éloignés des émotions du trader. Notre salut en tant que trader est dans le travail, la recherche et la maîtrise. La bourse, c'est de la gestio, du risque, la maîtrise des pertes avec le stop loss.

 

Bernard Prats-Desclaux

 

Pour aller plus loin:

 

Développer un mental de gagnant

 

 

Trader agile, Trader gagnant (la vidéo)