7 Techniques pour maîtriser ses émotions en Bourse

Pour réussir en bourse, il faut être capable de maîtriser l'individu qui montre son bout de nez tous les matins dans votre miroir. Sur les marchés, en trading, on peut essayer de rejeter la faute sur l'autre, le marché, les méchants traders de Goldman Sachs, les banquiers centraux, votre courtier, ou on peut décider de se responsabiliser en adoptant des techniques efficaces pour réussir.

1 – Utiliser un plan de trading

Si vous investissez en bourse au hasard, si vous ne savez jamais vraiment pourquoi vous ouvrez une position, si une fois que vous avez ouvert une position vous ne savez pas quand et comment la couper, si n’avez pas décidé ex ante le risque maximal autorisé (en points, en valeur absolu ou en % de votre capital), vous allez laisser vos émotions décider pour vous du sort de votre opération.

Utiliser un plan de trading vous permettra de régler tous ces paramètres avant la prise de position. Ensuite, vous devez appliquer avec rigueur et discipline votre plan. Vos émotions sont hors jeu.

2 – Utiliser des stratégies back-testées, gagnantes et correspondant à votre profil

Vos stratégies de trading doivent avoir été back-testées à l’avance. C’est le meilleur moyen d’acquérir de la confiance et de l’assurance. Mais vos stratégies doivent aussi correspondre à votre personnalité. Si vous avez des difficultés à rester concentré plus de trois minutes, utiliser des stratégies de court terme, de type scalping est une erreur. Si vous ne pouvez pas dormir la nuit en ayant des positions ouvertes, le swing trading n’est pour vous.

Votre psychologie de trader doit cadrer avec vos interventions. Il ne faut pas copier ce que font les autres, mais adapter une méthode comme GTAS à votre profil (capital, temps disponible, aversion au risque...).


3 – Limiter les pertes et gérer votre risque

Pour gagner sur les marchés, pour réussir en bourse, il faut être capable de gérer son risque sur la durée. Gérer son risque comprend le risque par position, mais aussi être capable d’ajuster son risque aux conditions de marché et à l’évolution de sa courbe de résultat.

Gérer le risque en bourse ne se limite pas à définir un montant en pourcentage par position ouverte. Ce serait trop simple.